1962 – 1984

Le grand développement

Au cœur des trente glorieuses et du développement de la société de consommation, la chocolaterie adapte brillamment son modèle économique et commencent à racheter des consœurs. Elle étend en même temps sa présence à l’international.

1962 : Acquisition de la chocolaterie Cantaloup-Catala par la famille Poirrier

Cantaloup-Catala devient Cantalou.

1967 : L’ère des tablettes

Début d’une nouvelle ère. La chocolaterie Cantalou se spécialise dans la tablette de chocolat avec d’importants investissements dédiés à cette fabrication pour la grande distribution.

1977 : A la conquête de l’Europe

Le développement de Cantalou s’accentue avec le rachat de la société Frankonia à Würzburg en Allemagne.

1979 : Phoscao et Olle

Le groupe Cantalou rachète la marque Phoscao, premier producteur français de petits déjeuners dont l’usine se situe à Châteauneuf-sur-Loire.
Après l’Allemagne, le groupe Cantalou s’implante en Espagne avec la reprise de la chocolaterie Olle à Vallirana (Province de Barcelone).

1981 : Nouvelles reprises

Reprise des trois marques CEMOI, Aiguebelle, Pupier et construction de l’usine de Sorbiers (Loire).

1982 : Chocolat haut de gamme

Prise de contrôle de la chocolaterie de l’Abbaye de Tinchebray (Orne), spécialisée dans les chocolats haut de gamme.
Construction de la nouvelle usine Frankonia en Allemagne.

1983 : Reprise et fusion

Reprise de la chocolaterie SuisseNormande de Paris qui fusionne avec la chocolaterie de Tinchebray.

1984 : Acquisition en Espagne

Nouvelles acquisitions en Espagne : la société Elgorriaga qui englobe une chocolaterie à Irun et une biscuiterie à Avila.