1985 – 1993

Le temps de la diversification

La force des grandes entreprises réside dans la lucidité et la réactivité de ses décideurs. Au-delà de sa stratégie d’implantations internationales, le groupe CEMOI élargit son champ d’activité et séduit de nouveaux publics.

1986 : Sortie de Quadro

Lancement d’un nouveau produit : Quadro, une gaufrette débordante de praliné.

1987 : Chocolat à la liqueur

Reprise du leader français des bonbons de chocolat à la liqueur : la société Coppelia à Chambéry.

1988 : Place prépondérante sur la confiserie de chocolat

La reprise de Dolis dont la production des deux usines de Saint-Florentin et de Bourbourg conforte la place du groupe sur le marché de la confiserie de chocolat.

1989 : CEMOI le grand chocolat

Une nouvelle stratégie de communication voit le jour. L’évolution du marché européen de la chocolaterie et l’absence de marques françaises contrôlées par des sociétés françaises, conduisent le groupe à investir dans la marque CEMOI qui devient la marque phare du groupe.

1990 : Apparition de la dragée

Reprise de la société FOULLON, numéro 1 français de la dragée avec les marques Foullon et Festy.

1991 : Vers le Pays de Galles

C’est au tour du leader britannique des barres chocolatées à marques distributeurs, la société OP Chocolate de Cardiff, de rejoindre le groupe.

1993 : Trois nouvelles usines

Reprise du groupe Cheval Blanc Distribution. Trois nouvelles unités de production pour le groupe : la Chocolaterie d’Aquitaine à Bègles (33), la Confiserie Saint Siffrein à Carpentras (84), la Chocolaterie Cheval Blanc à La Tour du Pin (38).