Notre démarche

Les démarches en cours

Le groupe CEMOI se montre engagé et responsable sur son propre marché du chocolat et donc du cacao. Premier observateur de l’évolution de sa matière première, il a mis en place plusieurs actions de préservation.

La culture du cacao est aujourd’hui menacée car :

  • les plantations de cacao traditionnel vieillissent et produisent de moins en moins.
  • La culture des cacaos fins tend à disparaître au profit de la culture intensive de cacaoyers qui permettent d’avoir un fort rendement, mais qui n’ont aucun intérêt aromatique.

SAO-BP-6071

C’est pourquoi le groupe CÉMOI a lancé, en partenariat avec les producteurs, plusieurs programmes de rénovation des plantations avec des cacaoyers sélectionnés pour leurs forts potentiels aromatiques et leurs capacités productives

Des actions concrètes pour un développement durable.

Sur le terrain, les experts CEMOI s’appuient sur le transfert des compétences en :

  • identifiant, dans les plantations, les cacaoyers les plus aromatiques pour préserver la diversité de leur patrimoine génétique,
  • répertoriant, greffant et replantant ces souches originelles pour créer des pépinières de plants et avec les producteurs.

Impact terrain : du cacao pour un avenir meilleur

En Equateur, le système de sélection des cacaoyers aux qualités organoleptiques incomparables permet d’obtenir une masse de cacao exceptionnelle. Les fèves récoltées, aussi appelées « Pepa de Oro » pour leur arôme particulièrement floral ou fruité selon les plantations servent à élaborer les chocolats noirs supérieurs.

Véritable or noir, ce cacao a un potentiel aromatique puissant, il peut également servir d’améliorateur pour les chocolats conventionnels de qualité moyenne.

La filière Bio Equitable du groupe CEMOI a mis au point un système de rénovation d’anciennes cacaoyères. De jeunes plants de cacaoyers sont alors sélectionnés et plantés pour préserver le patrimoine génétique du cacaoyer en Equateur.

Ainsi, 200 000 jeunes cacaoyers greffés ont été replantés en 2009 et grâce à l’aide de « brigades de redensification », les plantations devraient connaître une réelle cure de jouvence d’ici à 2014.

Visuel-17

“Contrôlé et attesté par ECOCERT Environnement selon le cahier des charges ESR”.